33 Bis Artisanal Edition

Coup de cœur pour les créations de Manon, créatrice de 33BIS Artisanal Edition.

Je vais vous parler d’une créatrice de vêtements pour les femmes classes, qui aiment les vêtements délicats.
Et comme je le dis toujours, nous les femmes, nous n’avons jamais assez de vêtements dans notre penderie. Il nous faut toujours la dernière nouveauté qui vient de sortir dans notre magasin préféré ou de notre marque préférée.
J’ai eu la chance de pouvoir faire une petite interview de Manon, la créatrice de 33Bis Artisanal Edition et voici les sujets que nous avons abordés ensemble pour nous permettre de mieux comprendre ses influences, son parcours et tout ce qui l’a menée jusque-là :
Manon, expliquez-nous votre parcours avec 4 points les plus marquants ?
_ Pour commencer, j’ai suivi une formation de 2007 à 2010 à l’Atelier Chardon Savard, sur Paris;
Par la suite je suis partie 4 ans à l’étranger d’abord en Italie, grande capitale de la mode et ensuite en Angleterre, ces deux grandes expériences professionnelles ont été extraordinaires et m’ont beaucoup appris sur mon métier et sur moi-même.
De retour en France, j’ai lancé ma marque de vêtements, 33bis Artisanal Edition en 2012. Et pour finir en beauté, j’ai remporté le concours Jeune Talent au Carrousel du Louvre, la même année et j’en suis vraiment très fière.
Wahou, toutes nos félicitations !

Mais qu’est ce qui vous a donné envie de créer votre propre marque de vêtement ?
_ J’ai toujours eu envie de pouvoir m’exprimer comme bon me semble, j’ai trouvé ce moyen là, cela m’a permis, entre autre, de m’épanouir dans ce que je fais, et d’être heureuse de pourvoir vivre de ma passion.

C’est bien vrai, c’est le plus important. Mais afin de trouver votre style propre, est-ce qu’il y a eu des créateurs qui vous ont influencée et pourquoi eux ?
_ Alors oui, en effet, il y en a 4 en particulier qui m’ont aidée à créer mon propre style :
– Rei Kawakubo, est une styliste japonaise, fondatrice de la marque « Comme des Garçons » que apprécie pour sa philosophie,
– Rick Owens, est créateur de mode américain reconnu pour être l’un des derniers à avoir perpétué le mouvement minimaliste et « antifashion » des années 1990, tout en incluant une touche féminine dans ses créations, j’ai adoré la beauté du contraste Force / Douceur qu’il dégageait dans ses créations,
– Haider Ackermann, est un créateur français, pour les drapés de ses vêtements,
– Céline et Calvin Klein, pour la coupe et le minimalisme.

Je constate que vous avez pioché un peu dans toutes les cultures du monde. Mais j’aimerais savoir, comme nos lecteurs, comment vous viennent les idées de vos créations, le coloris, la forme, la matière ?
_ C’est une bonne question. Je dirais que tout part d’une émotion. Avant de commencer une collection, je me demande toujours « Comment est-ce que je me sens actuellement ? De quoi ai-je envie ? »
Cette année, on a eu un hiver long et maussade. Pour la collection printemps, j’avais réellement besoin de couleurs vives ! (sourire)
Mais vraiment, l’inspiration peut venir de partout, d’un film, d’une musique, de l’atmosphère d’un lieu, d’une culture …
Un été ça a été la Provence, un autre le Portugal, l’hiver dernier c’était l’east London…
Pour ce qui est des formes, j’adore la simplicité « less is more », et les drapés. Élégance et féminité sont mes maîtres mots. (sourire)
J’aime beaucoup jouer avec les drapés, chercher le juste tombé… Et puis ils peuvent vraiment mettre en valeur le corps d’une femme, une vraie femme ! (Combien d’entre nous ont la taille mannequin ???) Pour les matières, c’est l’expérience, à force de chercher, toucher et travailler la matière.

J’aime beaucoup, la façon dont vous appréhendez la création d’un nouveau vêtement et c’est pour cela que j’aime beaucoup vos créations car on ressent qu’il y a tout un travail de réflexion et que vous investissez une part de vous-même. Cela fait combien de temps maintenant que votre entreprise a vu le jour ?
_ Cela fait maintenant 3 ans que je suis installée sur le marché.
C’est super !

Avez-vous une démarche éthique ?
_ Aujourd’hui, je pense qu’il est important de savoir où sont fait vos vêtements et par qui.
La globalisation et les effets de mode ont tendance à éteindre la créativité de chacun dans sa façon de s’habiller. J’aime créer un rapport avec mes clientes et être à leur écoute. C’est pourquoi en plus de mes collections en édition limitée, je fais aussi du sur-mesure et je travaille en parallèle sur des demandes particulières (ex : robe de mariage ou pièce unique ).
Les robes de mariage m’intéressent, j’ai des idées dans ma tête mais difficile de les apposer sur papier.

Je remarque sur votre site que vous vendez vos créations en ligne, mais peut-on les retrouver dans les corners de grandes enseignes ?
_ Non, hélas ! Vous pouvez trouver ma marque sur différents sites de vente en ligne et boutiques de créateurs indépendants.
Boutiques : Chez Vanessa, Lyon ; Showroom23, Paris et deux ou trois autres à partir de cet été.
Sites : Asos, A place to dress, Modizy, A little Market, Etsy.

C’est déjà pas mal. Pour finir j’aimerais savoir… Votre concept est donc l’édition limitée, mais combien fabriquez-vous de pièces par collection ?
_ Une dizaine de looks par collection (4 collections par an) et je réalise à la commande. Chaque pièce est donc rare et j’aime l’idée d’avoir une pièce spéciale dans sa garde robe.

Mon pull modèle Kim Sunny

OOTD-CREATRICE 33BIS 33BIS-PULL

Je vais vous présenter la pièce de sa collection que j’ai eu la chance de recevoir. C’est un Pull modèle Kim Sunny, en coton jaune avec un empiècement en voile en bas à manche longue. Il m’a été livré dans une belle boite blanche sous papier fin – Valeur du pull 120€.

Des bisous,

 

Julie

Vous aimerez aussi :

baskets pepe jeans

1 Commentaire

  1. Mariemae dit : Répondre

    Bonsoir un super parcours. Quelle belle récompense à son travail que de créer sa marque de vêtements, 33bis Artisanal Edition en 2012. Et de remporté le concours Jeune Talent au Carrousel du Louvre, la même année….. c’est dingue . Mais elle le mérite. J’ai pull même si ça n’est pas mes goûts. Bises

Laisser un commentaire